Sur le bord du Mékong

Image

Bonjour a vous tous! J’ai été absente pendant quelques semaines, je l’admet. Il y a eu ma fête, et puis il y a eu cette affreuse grippe ( qui est toujours la d’ailleurs ..) alors ma créativité a été quelque peu ralentie.

Je ne vous ai pas oublier, loin de la. J’ai ressenti une certaine culpabilité, et j’ose espérer que vous n’avez pas jeûner depuis tout ce temps. Cela serait bien tragique.

En ce lundi, j’ai envie d’une saveur envoûtante et chaleureuse, et surtout…………de poulet.

Voici alors cette recette facile a accomplir, d’inspiration vietnamienne qui deviendra favorite dès la première bouchée!

Ingrédients:

4 poitrines de poulet désossées
2 cuillers a thé de curcuma
2 échalotes finement ciselées
Le jus de un citron vert
1 tige de citronnelle
3 cuillères à soupe de sauce au poisson de votre choix (certaines sont a base d’anchois uniquement)

2 cuillers à thé de gingembre frais, ou mariné, ou si en poudre
2 cuillères à thé d’huile de tournesol

1 cuiller a thé de jus d’orange congelé (direct de la canne, non préparé)

*Note au sujet de la sauce au poisson: Il en existe une grande variété désormais dans nos épiceries et, il faut néanmoins de renseigner, si comme moi vous êtes allergique aux fruits de mer. Certaines n’en contiennent aucun, que des anchois et autres poissons. D’autres par contre ont des calamars, huîtres, et autres crustacés. Je vous donne donc l’information si vous êtes concernés.

Étapes pour la préparation :

Préparer la marinade :

1-Déposer le poulet dans un saladier et y verser le jus du citron vert, les petites échalotes finement hachées, la sauce au poisson et le bâton de citronnelle ciselé

2-Mélanger ensemble dans un petit bol le curcuma, le gingembre et le jus congelé. Ajouter au rester de la marinade

 

3- Verser l’huile de tournesol dans le saladier, et bien mélanger tous les ingrédients. Laisser mariner deux heures

 

4-Chauffer votre poêlon profond ou votre wok, et y déposer un filet d’huile végétale ou tournesol ( tout sauf olive en fait! ) Versez-y le poulet et faire cuire le tout a feu moyen, jusqu’à ce que ce soit bien doré. Ça prend de la couleur!

 

5-Pour les accompagnements, je suggère fortement un vermicelle de riz, ou un riz au jasmin avec une belle salade verte jardinière bien croquante et fraîche, avec quelques minis épis de mais ou pois mange tout dedans.

Merci et bon appétit!

Publicités

Frango estilo português

Image

Le Portugal. La cuisine portugaise en est une qui se présente comme étant rustique, campagnarde, familiale. C’est a l’image chaleureuse du pays, et avec raison. D’ailleurs si vous allez au Portugal en été, soyez avisés qu’il y fait extrêmement chaud, plus qu’en Espagne. Ouf, je passe mon tour..

Souvent a base de poisson, de fruits de mer ( pas pour votre blogueuse..) et surtout de porc, les saveurs y sont prononcées, forte en épices ( surtout le paprika ) et très peu en sauce. Moi, j’ai un faible pour cette recette qui elle, est crémeuse et pas sèche pour un sous. On se régale de la sauce, en y trempant un bon morceau de pain frais. Carne con pão, comme ils disent. La viande et le pain. Un classique portugais. Alors voila, sortez le coq en porcelaine de votre grand-mère ( et dépoussiérez-le ), la nappe a carreaux, et régalez-vous! 

Oh ..Et si jamais l’envie d’une ambiance plus a propos vous tente, une pièce de Carlos Paredes ( Dieu de la guitare portugaise ) http://youtu.be/XwhV1ivYNsQ Autant vous le dire, le pays a la nostalgie dans les veines, musicalement parlant. Rien n’est bien gai. Il exprime sa douleur, les marins qui ne sont jamais revenus, toutes ces veuves..etc. Et cette tristesse collective est a l’origine du style musical traditionnel de la place, le Fado. Fado, ça veut dire destin. Mais la joie elle, vous attends a la table.

Ingrédients:

1.5 a 2 kilos de poulet (que ce soit cuisse, ou poitrine, désossé le si il ne l’est pas) en morceaux moyens2 oignons coupés en morceaux de taille moyenne

4 petites patates tranchées en 4 morceaux
2 carottes, tranchées finement
1 canne de champignons
2 cuillers a table de beurre
2 cuillers a table de farine
1 cuiller a thé de curcuma 

1 cuiller a thé de cari
4 tasses de lait de coco (facilement trouvable dans toute grande épicerie, en canne, dans la section asiatique)

3 tasses d’eau
1/2 tasse de lait
Sel et poivre

Étapes pour la préparation du Frango estilo português

1. Frottez le cari et le curcuma sur le poulet, bien enrobé avec vos mains.

 2. Frire le poulet et les oignons a feu élevé dans un peu d’huile végétale, pour environ 5 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés.Réduisez le feu à   médium.

 3. Ajouter les patates, carottes, champignons, et l’eau et laisser mijoter pour 15 minutes.

4. Dans une grande casserole, faire fonder le beurre sans le faire brunir et ajouter la farine, comme on le ferait avec une béchamel, mélanger ensemble. Ajouter ensuite le lait de coco et le lait peu à peu, en brassant, jusqu’à ce qu’une consistance crémeuse soit formée. Brasser vigoureusement pour éviter les grumeaux.

5. Ajouter le poulet cuit et le reste des légumes et bien mélanger, puis ajouter poivre et sel. Laisser la sauce faire des bulles pour environ cinq minutes à feu doux et retirer.

6. Dans un plat pyrex, mettre le tout et faire brunir quelque peu a “ broil”, au four, pendant quelques minutes.

* Servir avec un bon pain de ménage frais, comme c’est la coutume au Portugal, ou un bon riz agglutinant comme le basmati.

 *Si vous êtes allergique au coconut, une bonne crème 35% fera l’affaire, ce sera simplement moins goûteux. Si c’est le cas, ajouter un peu de muscade a votre crème!

Bon appétit!

Et ils ont voter…végé!

Image

Bon matin chers affamés! 

Plus tôt cette semaine via la page Facebook   » Pas de Kraft Diner blog  »  j’ai fait voter mes fans sur ma prochaine recette. J’ai proposer quelques choix et, c’est l’option végétarienne qui a remporter le challenge. Alors voici, tel que promis, une recette tout en fraicheur et saveurs a la fois réconfortante et facile d’exécution mais qui présente des saveurs vives.

Car la cuisine végé, il ne faut pas se le cacher..ça prends ce petit extra pour réveiller les papilles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle beaucoup de gens hésitent a cuisiner végétarien. Ils ont crainte du goût fade et ennuyeux. Mais comme dirais les Témoins de Jéhovah ( qui sont d’ailleurs passé chez-moi dernièrement, deux jours après les missionnaires Mormons ) …réveillez-vous! Cette cuisine est tout sauf morne. Suffit d’oser. 

On se lance!

Ingrédients pour la recette votée de cette semaine:

4 grosses tomates, finement découpées en cubes

 

1 paquet de basilic frais, haché au couteau

 

1 tasse d’olives noires dénoyautées et émincées

 

3 gousses d’ail pressées et tranchées finement

 

6 cuillers à table d’huile d’olive

 

½ cuiller a thé de coriandre moulue

 

1 paquet de penne (de votre choix mais aux épinards c’est sensationnel)

 

½ livre de mozzarella tranche en lanières

 

1 cuiller a thé de persil

 

1 cuiller a thé des Herbes salées du bas du Fleuve (ou tout autre marque !)

Étapes pour la préparation :

1-Combiner tomates, basilic, herbes salées, olives et ail dans un grand bol. Laisser de coté

 

2-Faire cuire vos pennes dans une grande casserole remplie d’eau salée

 

3-Une fois cuites, égouttez les bien et ajoutez-les dans le bol ou vous avez réserver les tomates

 

4-Dans un grand poêlon, faite chauffer l’huile d’olive a feu doux, ainsi que le persil et la coriandre environ 3 minutes. Enlever de sur le feu.

 

5-Versez  tout de suite cette huile chaude dans le bol, sur les ingrédients et bien mélanger

 

6-Ajouter la mozzarella et mélanger à nouveau

 

7-Pour les amateurs de parmesan, saupoudrer!

 

8-Il suffit maintenant de vous remplir la panse de ces délicieuses pâtes et ..me remercier !

Clafouti de pommes juste pour nous autres…

Image

C’est le temps des pommes. On est chanceux ici au Québec, une variété absolument incroyable nous attends dans les épiceries, et les marchés publics. On peut aussi aller les cueillir nous-même, ce qui est soit dit en passant, une activité si agréable! Les vergers sont de beaux endroits, l’air pur nous entoure, bref, on dirait que nos pommes sont encore meilleures après!

Il y a tellement de desserts a faire avec des pommes, mais le clafouti a une place spéciale dans mon cœur. Facile a faire comme tout, c’est un autre plat qui risque de disparaitre assez rapidement. Cette recette de cuisine très traditionnelle n’est pas raffinée, ni complexe donc en principe..c’est juste pour nous autres ( on est un peu égoïste aussi face a ce dessert )

Pourtant, je n’hésiterais pas une seule seconde de la servir a des invités, avec une bonne tasse de café ou de thé. Mais…soyez avisés qu’une seconde part risque d’être requise.

Ingrédients pour le clafouti de pommes :

3-4 grosses pommes, pelées et coupées en tranches

3 œufs

1  tasse de lait

1 tasse de sucre (ou de Splenda)

1  tasse de farine

1 cuiller a thé d’essence de vanille

1/2 cuiller a thé de sel

2 cuillers à table de beurre fondu

2 cuillers à table de jus de citron

Cannelle au gout (facultatif)

Étapes pour la préparation :

  1. Préchauffer le four a 350° F
  2. Préparez un plat rond de votre choix, avec du papier ciré, ou beaucoup de saindoux. Il faut que ce soit facile à démouler.
  3. Mettre les tranches de pommes dans le fond du plat, sur toute la surface
  4. Mettre tout le reste des ingrédients dans le robot culinaire et bien mélanger ( ou batteur électrique )
  5. Verser sur les pommes de manière égale et n’essayer pas de changer la texture, de la liquéfier. Contentez-vous de l’étendre a la spatule de manière assez uniforme et le four va faire le reste de la job!
  6. Enfourner pour 50 minutes environ
  7. Laisser refroidir un bon 15 minutes avant de démouler, ou ne pas démouler et couper les parts directement du plat.
  8. Napper avec un peu de crème si désiré ou saupoudrer un peu de sucre en poudre

Merci et bon appétit!

Délice Chinois très coupable

Image

Bon lundi chers affamés!

Mon plat du jour, est divin. Facile d’exécution et hautement gouteux, il saura satisfaire tous les appétits et les gourmets les plus capricieux. C’est un délice coupable qui nous rappelle les dimanches au buffet a volonté et ces mets qui nous laissaient les doigts collants. A manger, avec quelques essuies-tout……

On va le servir avec un bon riz au jasmin, et quelques légumes vapeur, question de se sentir moins honteux d’avoir manger si goulûment. ..

Ingrédients pour le poulet:

3-4 poitrines de poulet désossées tranchées en pièces de 1 pouces
Sel et poivre

½ cuiller a table de gingembre en poudre
1 tasse de fécule de mais (cornstarch)
2 œufs légèrement battus
¼ tasse d’huile de canola ou de mais

Ingrédients pour la sauce:

¾ tasse de cassonade
4 cuillères a table de Ketchup
1/4 tasse de vinaigre blanc
1 cuiller a table de sauce soya
1 cuiller a table d’ail en poudre….et un peu d’eau, 3 cuiller a table environ en finition.

Étapes pour la préparation du délice chinois très coupable:

1-Assaisonner le poulet, du poivre, du sel et du gingembre.

2-En deux parties, enrober le poulet dans la fécule et puis ensuite dans les œufs.

3-Mettre l’huile dans un votre poêlon profond ( ou Wok ) et chauffer a haute intensité.

5-Déposer les morceaux de poulet, et réduire a médium. Dorer bien tous les morceaux.

6-Quand le poulet est cuit et doré, baisser à minimum et verser la sauce. Bien enrober tous les morceaux.

7-Déguster et sortez vos essuies tout!!

Marie-Ève Simard veut manger du sauté!

Image

Bon lundi a tous, et bienvenue encore aux nouveaux!

Cette recette est une requête que j’ai reçu la semaine passée par Marie-Ève Simard. Accablée par une faim de loup, elle salivait a l’idée de voir dans son assiette, nouilles, poulet et légumes….On la comprends! C’est si bon.

Alors voila chère affamée! Puisse tu allègrement te bourrer la panse avec ce plat délicieux.

Marinade pour les cubes de pouletUn peu de gros sel(ou ordinaire) et une cuiller de moutarde, dans un sac Ziploc pour la nuit. Et basta!

Ingrédients pour la fille qui veut manger un bon sauté:

1-cuiller a table d’huile de sésame

1-gousse d’ail écrasée

1/2-cuiller a table de gingembre frais, émincé

1-livre de poulet en cubes

1-tête de brocoli coupée finement

2-branches de céleri en biais (1 pouce)

2-carottes tranchées en biais (1 pouce)

1-tasse de champignons de ton choix, tranchés grossièrement

2-cuiller a table de sauce soya (ou tamari si tu en as !)

1 cuiller a table de vinaigre de riz (ou vinaigre blanc)

1/2-cuiller a table de miel (ou de cassonade diluée dans un peu d’eau)

1/2-cuiller a thé de coriandre

1/2-cuiller a thé de curcuma

2-échalotes hachées finement

1-cuiller a table de fécule de mais diluée dans un fond de verre d’eau

3-tasses de nouilles déjà cuites de ton choix (aux œufs, vermicelles, soba, soya, etc.)

Pour ce qui est des légumes, ce sont ceux que moi j’ai utilisé pour cette recette, mais bien entendu tu passe ce que tu as dans le frigo! Bok Choy, Chou Rave, courgettes, etc .

 Petite note au sujet des nouilles pour les sautés : Le Dollorama vend de gros paquets de nouilles style ramen , non assaisonnées pour 2$ seulement, qui sont absolument parfaites pour ce type de recettes!

Étapes pour la préparation:

1-Faire mariner les cubes de poulet la veille.

2-Faire chauffer l’huile de sésame a feu moyen, dans un wok ou comme je dis toujours…un poêlon de bonne épaisseur. Je le répète parce que ça fait toute la différence.  D’ailleurs sur ce point, c’est une bonne idée de se procurer un bon poêlon pour cuisiner. Juste un seul qui fait tout. Souvent, Canadian Tire en liquide a de très bon prix ! Bon, on continue à faire a manger…

2-Ajouter l’ail, le gingembre et le poulet. Cuire jusqu’à ce que le poulet ne soit plus rose a l’intérieur, évidemment..

3-Ajouter les légumes, la sauce soya, le vinaigre, le miel et les épices. Faire sauter un peu, si tu es assez habile, puis couvrir pour environ 5 minutes, toujours a feu moyen.  

4-Déposer les échalotes, les nouilles déjà cuites puis la fécule de mais diluée. Brasser pour que le tout soit bien enrober, et que ça épaississe un peu.

 

Voila Marie-Ève, j’avais plusieurs recettes de sauté au poulet avec nouilles et légumes mais j’ai choisi celui-ci pour sa facilité! Il est succulent. Souvent dans cette version j’ajoute du chou chinois, qui est toujours peu dispendieux. On le tranche en lanières  et on l’ajoute a la fin. Ce chou, c’est la touche amère de la recette. Personnellement, c’est un favori dans ce type de met. Également, si tu as des pois mange- tout…..

Alors pour ceux et celles qui ont des requêtes? Faites comme Marie-Ève et envoyez-moi un message!

Merci et bon appétit!

Émincé de boeuf qui goute vraiment quelque chose!

Image

Aimez-vous la cuisine asiatique? C’est pas le cas de tout le monde.

Moi, j’ai du réinventer certains classiques, comme je suis allergique aux fruits de mer et a certaines épices chinoises. Je suis fière d’avoir réussi a recréer certains mets, en changeant quelques ingrédients. Cette recette se conçoit a l’habitude, avec de la sauce au Oisin ( que je ne peux consommer ). Pas de problème! La belle surprise c’est que le goût ne déçoit pas, sans cette sauce. Je vous partage donc ma version.

Pour moi, la cuisine asiatique est synonyme de gout éclatant, de saveurs prononcées et audacieuses. J’ai commander quelques plats dans certains restaurants de chez-nous, qui étaient simplement fades et ennuyeux. Ce n’est pas vraiment le but recherché.

Par contre, si je visite un restaurant ou le cuisiner est asiatique? Je le sais dès la première bouchée, sans avoir vu l’employé en question. J’ai fait cette recette la première fois, avec un restant de viande a fondue, ce que je vous recommande FORTEMENT. C’est une des meilleures façons d’utiliser ce reste. Comme on a pas le véritable bœuf émincé ici , tel que vendu en Asie, on s’adapte.

Ingrédients pour la marinade :

1/4 de tasse de vinaigre de riz (ou de vin blanc) et un peu de moutarde pour épaissir et enrober.

Ingrédients pour l’émincé de bœuf qui goute vraiment quelque chose :

1/2 livre de steak de surlonge, émincé en morceaux de un pouce ( ou un reste de viande a fondue, c’est encore meilleur )

2 cuillers a table de sauce Tamari ( ou soya)

2 cuillers a table d’huile d’olive+ 1 cuiller a table d’huile de sésame

2 cuillers a thé de cassonade

Un peu d’eau dans le fond d’un verre

1/2 cuiller a table de fécule de mais

1 gousse d’ail émincée

Un peu de gingembre frais (environ 1 cuiller a table), râpé

2 cuillers a table de graines de sésames

Sel et poivre

Étapes pour la préparation:

1-Dans un bol, mélanger la marinade et laisser imbiber pour au moins 3 heures au frigo.

2-Sortir le bœuf du frigo et égoutter la marinade complètement.

3-Mettre la cassonade dans le fond du verre d’eau, et la fécule de mais. Faire dissoudre en brassant.

4-Dans un wok ou un poêlon épais, faire chauffer les huiles jusqu’à ce que ça pétille bien, ajouter l’ail.

5-Ajouter la viande, et faire brunir pendant 3 à 5 minutes a feu élevé. Réduire a médium et ajouter le gingembre, la sauce tamari, et la mixture de cassonade+fécule de mais.

6-Bien mélanger et faire revenir rapidement pendant pas plus de 2 minutes. Enlever du feu.

7-Mettre dans un plat de service et parsemer des graines de sésame, ainsi que des échalotes.

Ce plat est succulent sur un riz agglutinant, comme celui au jasmin.

Mes légumes de prédilection pour l’accompagner sont les fèves vertes (que ce soit haricots ou pois mange-tout), que j’ai fait revenir dans un peu d’huile de tournesol rapidement ( pour qu’elles restent croustillantes ) saupoudrées de coriandre moulue et de sel. Si vous avez des échalotes, quelques unes ciselés finement, ajouterais a la beauté de la présentation.

Merci et bon appétit!

Le sirop d’érable n’aime pas que les crêpes

Image

Ici au Québec, le sirop d’érable est un luxe. Dispendieux, il est pourtant cultivé sur nos terres, tout près. Il semblerait que nos compagnons Européens le paient beaucoup moins cher. Allez savoir..

Néanmoins, une fois par an, je me gâte en déposant une canne de ce précieux liquide dans mon panier d’épicerie. Un plaisir coupable qui fera le bonheur de ma fille, le dimanche matin, avec tout ce qu’il peut y avoir de meilleur dans un de ces déjeuners copieux qu’on s’offre de temps a autres, question de se remonter le moral et de discuter joyeusement autour de la table. Bacon, crêpes, petites patates, fruits, fromages, et surtout un bon pain de campagne. Les glorieux matins, comme on les aiment.

Évidemment, on ne se bourre pas de crêpes a tous les week-ends…tout de même. Le précieux nectar, même si il se conserve longuement, doit alors trouver une autre utilisation. C’est dans ces moments la, que je m’amuse a cuisiner une des saveurs que j’apprécie le plus: le sucré-salé. J’ai essayer énormément de combinaisons avec le sirop d’érable, et la recette que je vous partage aujourd’hui, est celle qui a su conquérir mon palais, la toute première fois.  Avez-vous un reste de sirop d’érable qui dort dans le garde-manger? Sortez-le, et faites danser vos papilles.

Ingrédients pour le filet de porc glacé a l’érable:

I- Filet de porc de grosseur moyenne. Souvent, ces coupes sont peu dispendieuses, il suffit de courir les aubaines.

2-Cuillers à table de sauge moulue.

1-Cuiller a table de beurre.

6-Cuillers à table de sirop d’érable.

6-Cuillers à table de vinaigre de cidre.

2-Cuillers à table de moutarde de Dijon ( ou ordinaire si vous n’en avez pas, ajoutez-y seulement plus de poivre! )

1-gousse d’ail finement hachée

Une pincée de sel et de poivre( facultatif pour le poivre )

Étapes pour la préparation:

1- Frotter votre filet de porc avec la sauge moulue, ainsi que le sel et le poivre.

2-Faire fondre le beurre dans un poêlon épais et profond, jusqu’à ce que le beurre commence a faire des bulles.

3-Ajoutez-y le filet et cuire jusqu’à brunissement des deux cotés pendant environ 6 minutes. Réduire le feu à médium, et continuer la cuisson en tournant régulièrement le filet pendant environ 10 minutes. Sortir le filet sur une assiette, fermer le feu.

4-Fouetter le sirop d’érable, 4 cuillers du vinaigre et la moutarde de Dijon en entier. Laisser de coté dans un bol.  

5-Ajouter les 2 cuillers de vinaigre restantes dans le poêlon,  et amener à ébullition et ensuite, avec une spatule, faire ressortir les jus de cuissons dans le fond du poêlon en frottant délicatement. Remettre le filet, réduire à médium et le tourner pour bien enrober de tous les côtés.

6-Ajouter les liquides réservés plus tôt dans le bol au poêlon et faire caraméliser, ce qui prendra environ deux minutes.  On enlève notre joli filet du poêlon, et on le transfère sur une planche à découper. Je vous suggère de les découper a environ un demi pouce d’épais, c’est plus savoureux.

7-Arranger joliment les filets sur une assiette décorée de quelques légumes verts de votre choix, au bout de l’assiette, et verser la sauce du poêlon sur les filets et non sur les légumes. Savourer ce délice!

Non, c’est pas du resto ni du Delissio

Image

Rares sont ceux qui n’aiment pas la pizza. Ça fait partie de ces mets hyper réconfortants qu’on s’enfile en un rien de temps, et qu’on digère parfois aussi…un peu trop longtemps! Mais ça, ce n’est pas grave. Qu’est-ce qui fait qu’une pizza est succulente? Est-ce le fromage? Peut-être.. Le pepperoni ? Ça se pourrait. Ou encore la sauce? Bof.

 Non!  C’est la pâte. La pâte, c’est l’élément clé, la différence entre une pizza mangée sur le champ ou un reste qui trainera toute la semaine dans le frigo. Une pâte trop mince risque d’être sèche en un rien de temps et les enfants aiment la pâte moelleuse (et nous aussi, évidemment) Alors si on veut réussir une pizza maison qui nous fera regretter toutes les fois on a dépenser une petite fortune pour du resto, il faut apprendre a bien réussir sa pâte. Faire la pâte en décourage plusieurs. C’est long. Il faut pétrir encore et encore, la rouler, bien la découper, c’est du boulot! Vous avez le temps un dimanche après-midi? Faites de la pâte en avance, et congelez-la! Vaut mieux passer une après-midi complète a cuisiner, que la semaine a le faire, a bout de souffle et épuisé. Prendre l’habitude de faire les choses en avance, pour sauver du temps. On est toujours plus encouragés quand on a quelque étapes a sauter, arrivé le moment de cuisiner. Il suffira de la sortir du congélateur et de la laisser passer la nuit a décongeler doucement au frigo. Si vous avez des enfants, mettez leurs talents de chefs a l’œuvre. Quand viens le temps de cuisiner, ils sont toujours si prêts a nous aider, n’est-ce pas? Tout le monde aime décorer la pizza, chacun son coté, chacun sa pointe. On la personnalise comme ça nous chante et aucun risque d’erreurs ( contrairement au resto, ou c’est souvent le cas..)

Je vous laisse le choix de la garniture, en ce qui me concerne…….la pizza hawaïenne me rempli non seulement l’estomac, mais de bonheur!

La pâte, c’est tout, comme je vous le mentionnais plus tôt. Alors voici ma recette, facile d’exécution, croustillante a l’extérieur, tendre a l’intérieur et qui en plus, vous coutera deux sous! Allez chefs! A vos rouleaux!

Ingrédients pour la meilleure pâte à pizza du monde:

(Vous donnera une pizza large d’environ 15 pouces)

  • 2 1/4 c. à thé de levure sèche
  • 1/2 c. à thé de cassonade
  • 1 1/2 tasse d’eau chaude  (45°C)
  • 1 c. à thé de sel
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 3 1/3 tasses de farine

Étapes:

1-Dans un bol, verser la levure et la cassonade dans l’eau, et laisser mousser 10 minutes. Ça doit faire de petites bulles!

2-Ajouter le sel et l’huile, puis la moitié de la farine.

3-Transférer la pâte sur un plan de travail enfariné, et la pétrir en ajoutant de la farine pour qu’elle ne colle pas. Peu a peu, ajouté le reste de la farine.

4-Mettre la boule de pâte dans un bol huilé et couvrir d’un linge humide. La laisser reposer jusqu’à ce qu’elle double de volume, environ 1 heure. Aplatir la pâte avec la paume de la main, puis forme une boule bien ferme.

5-Patienter une minute puis étaler la pâte.

6-Couvrir de la garniture de votre choix. Amusez-vous, soyez créatifs! Il y a surement des restes dans votre frigo qui ne cherchent qu’a être utilisés!

7-Préchauffer le four à 420°F. Si la cuisson de la pizza se fait sur une plaque spéciale à pizza en céramique, garnir et cuire votre pizza immédiatement. Si c’est dans un plat de cuisson normal, une plaque en tôle, huiler et laisser gonfler la pâte pendant 15 à 20 minutes avant de la garnir et de la cuire.

8-Enfourner pendant 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le fromage et la croûte soient dorés.

9- …………………….Qu’attendez-vous? Que le livreur sonne a la porte? Mais non!!  Vous êtes le chef! Dévorez!

Merci et bon appétit!