Le sirop d’érable n’aime pas que les crêpes

Image

Ici au Québec, le sirop d’érable est un luxe. Dispendieux, il est pourtant cultivé sur nos terres, tout près. Il semblerait que nos compagnons Européens le paient beaucoup moins cher. Allez savoir..

Néanmoins, une fois par an, je me gâte en déposant une canne de ce précieux liquide dans mon panier d’épicerie. Un plaisir coupable qui fera le bonheur de ma fille, le dimanche matin, avec tout ce qu’il peut y avoir de meilleur dans un de ces déjeuners copieux qu’on s’offre de temps a autres, question de se remonter le moral et de discuter joyeusement autour de la table. Bacon, crêpes, petites patates, fruits, fromages, et surtout un bon pain de campagne. Les glorieux matins, comme on les aiment.

Évidemment, on ne se bourre pas de crêpes a tous les week-ends…tout de même. Le précieux nectar, même si il se conserve longuement, doit alors trouver une autre utilisation. C’est dans ces moments la, que je m’amuse a cuisiner une des saveurs que j’apprécie le plus: le sucré-salé. J’ai essayer énormément de combinaisons avec le sirop d’érable, et la recette que je vous partage aujourd’hui, est celle qui a su conquérir mon palais, la toute première fois.  Avez-vous un reste de sirop d’érable qui dort dans le garde-manger? Sortez-le, et faites danser vos papilles.

Ingrédients pour le filet de porc glacé a l’érable:

I- Filet de porc de grosseur moyenne. Souvent, ces coupes sont peu dispendieuses, il suffit de courir les aubaines.

2-Cuillers à table de sauge moulue.

1-Cuiller a table de beurre.

6-Cuillers à table de sirop d’érable.

6-Cuillers à table de vinaigre de cidre.

2-Cuillers à table de moutarde de Dijon ( ou ordinaire si vous n’en avez pas, ajoutez-y seulement plus de poivre! )

1-gousse d’ail finement hachée

Une pincée de sel et de poivre( facultatif pour le poivre )

Étapes pour la préparation:

1- Frotter votre filet de porc avec la sauge moulue, ainsi que le sel et le poivre.

2-Faire fondre le beurre dans un poêlon épais et profond, jusqu’à ce que le beurre commence a faire des bulles.

3-Ajoutez-y le filet et cuire jusqu’à brunissement des deux cotés pendant environ 6 minutes. Réduire le feu à médium, et continuer la cuisson en tournant régulièrement le filet pendant environ 10 minutes. Sortir le filet sur une assiette, fermer le feu.

4-Fouetter le sirop d’érable, 4 cuillers du vinaigre et la moutarde de Dijon en entier. Laisser de coté dans un bol.  

5-Ajouter les 2 cuillers de vinaigre restantes dans le poêlon,  et amener à ébullition et ensuite, avec une spatule, faire ressortir les jus de cuissons dans le fond du poêlon en frottant délicatement. Remettre le filet, réduire à médium et le tourner pour bien enrober de tous les côtés.

6-Ajouter les liquides réservés plus tôt dans le bol au poêlon et faire caraméliser, ce qui prendra environ deux minutes.  On enlève notre joli filet du poêlon, et on le transfère sur une planche à découper. Je vous suggère de les découper a environ un demi pouce d’épais, c’est plus savoureux.

7-Arranger joliment les filets sur une assiette décorée de quelques légumes verts de votre choix, au bout de l’assiette, et verser la sauce du poêlon sur les filets et non sur les légumes. Savourer ce délice!

Publicités

Non, c’est pas du resto ni du Delissio

Image

Rares sont ceux qui n’aiment pas la pizza. Ça fait partie de ces mets hyper réconfortants qu’on s’enfile en un rien de temps, et qu’on digère parfois aussi…un peu trop longtemps! Mais ça, ce n’est pas grave. Qu’est-ce qui fait qu’une pizza est succulente? Est-ce le fromage? Peut-être.. Le pepperoni ? Ça se pourrait. Ou encore la sauce? Bof.

 Non!  C’est la pâte. La pâte, c’est l’élément clé, la différence entre une pizza mangée sur le champ ou un reste qui trainera toute la semaine dans le frigo. Une pâte trop mince risque d’être sèche en un rien de temps et les enfants aiment la pâte moelleuse (et nous aussi, évidemment) Alors si on veut réussir une pizza maison qui nous fera regretter toutes les fois on a dépenser une petite fortune pour du resto, il faut apprendre a bien réussir sa pâte. Faire la pâte en décourage plusieurs. C’est long. Il faut pétrir encore et encore, la rouler, bien la découper, c’est du boulot! Vous avez le temps un dimanche après-midi? Faites de la pâte en avance, et congelez-la! Vaut mieux passer une après-midi complète a cuisiner, que la semaine a le faire, a bout de souffle et épuisé. Prendre l’habitude de faire les choses en avance, pour sauver du temps. On est toujours plus encouragés quand on a quelque étapes a sauter, arrivé le moment de cuisiner. Il suffira de la sortir du congélateur et de la laisser passer la nuit a décongeler doucement au frigo. Si vous avez des enfants, mettez leurs talents de chefs a l’œuvre. Quand viens le temps de cuisiner, ils sont toujours si prêts a nous aider, n’est-ce pas? Tout le monde aime décorer la pizza, chacun son coté, chacun sa pointe. On la personnalise comme ça nous chante et aucun risque d’erreurs ( contrairement au resto, ou c’est souvent le cas..)

Je vous laisse le choix de la garniture, en ce qui me concerne…….la pizza hawaïenne me rempli non seulement l’estomac, mais de bonheur!

La pâte, c’est tout, comme je vous le mentionnais plus tôt. Alors voici ma recette, facile d’exécution, croustillante a l’extérieur, tendre a l’intérieur et qui en plus, vous coutera deux sous! Allez chefs! A vos rouleaux!

Ingrédients pour la meilleure pâte à pizza du monde:

(Vous donnera une pizza large d’environ 15 pouces)

  • 2 1/4 c. à thé de levure sèche
  • 1/2 c. à thé de cassonade
  • 1 1/2 tasse d’eau chaude  (45°C)
  • 1 c. à thé de sel
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 3 1/3 tasses de farine

Étapes:

1-Dans un bol, verser la levure et la cassonade dans l’eau, et laisser mousser 10 minutes. Ça doit faire de petites bulles!

2-Ajouter le sel et l’huile, puis la moitié de la farine.

3-Transférer la pâte sur un plan de travail enfariné, et la pétrir en ajoutant de la farine pour qu’elle ne colle pas. Peu a peu, ajouté le reste de la farine.

4-Mettre la boule de pâte dans un bol huilé et couvrir d’un linge humide. La laisser reposer jusqu’à ce qu’elle double de volume, environ 1 heure. Aplatir la pâte avec la paume de la main, puis forme une boule bien ferme.

5-Patienter une minute puis étaler la pâte.

6-Couvrir de la garniture de votre choix. Amusez-vous, soyez créatifs! Il y a surement des restes dans votre frigo qui ne cherchent qu’a être utilisés!

7-Préchauffer le four à 420°F. Si la cuisson de la pizza se fait sur une plaque spéciale à pizza en céramique, garnir et cuire votre pizza immédiatement. Si c’est dans un plat de cuisson normal, une plaque en tôle, huiler et laisser gonfler la pâte pendant 15 à 20 minutes avant de la garnir et de la cuire.

8-Enfourner pendant 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le fromage et la croûte soient dorés.

9- …………………….Qu’attendez-vous? Que le livreur sonne a la porte? Mais non!!  Vous êtes le chef! Dévorez!

Merci et bon appétit!

La citrouille qui ne voulait pas être une décoration

Image

Ah, la citrouille. Instantanément on associe cet aliment à Halloween. Les jours sont nettement plus froids, on sort les jolies écharpes, on couvre nos têtes et on profite des incroyables couleurs offertes avant l’étendue de la blancheur et de la grisaille. Que fait-on d’une citrouille? La plupart d’entre nous la vide, lui font des yeux et une bouche, et lui mettent pour finir une chandelle a l’intérieur. Elle sera en vedette quelques soirs, mettra de l’ambiance et puis inévitablement terminera a la poubelle. Pour beaucoup, elle est au final une jolie et éphémère décoration estivale. Tout cela est bien créatif et évidemment, préparer une citrouille pour Halloween est une activité familiale agréable. A chaque fête ses décorations.

Mais cette année, achetez-en donc une deuxième! Car il est presque sacrilège de n’avoir jamais mangé de ce délicieux potage que je vous propose aujourd’hui.

Bien évidement, un aliment d’une si belle couleur regorge de propriétés santé, bonnes pour nous. Je ne fais pas un blog sur la diététique mais je veux tout de même vous mentionner ceci. Comme toutes les courges, la citrouille est remplie d’antioxydants, de bêta carotène, et de vitamine A.  Ses graines sont bien spéciales ! Les graines de citrouille contiennent une quantité élevée de phytostérols. Ces composés sont reconnus pour leurs bienfaits sur la santé cardiovasculaireet leurs effets potentiellement bénéfiques dans la prévention de certains cancers. De plus, les acides gras des graines de citrouille sont, dans une grande proportion, mono-insaturés et polyinsaturés, des types de lipides ayant des effets bénéfiques contre les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Les graines de citrouille pourraient également être utiles pour soulager les symptômes de la vessie irritable (ou vessie hyperactive) et les troubles de la miction associés à une hypertrophie bénigne de la prostate. Les graines de citrouilles salées puis grillées au four sont de plus savoureuses!

Ce potage, est non seulement bon mais..il est beau. Sur une table, sa couleur vibrante ouvre l’appétit et suscite la joie des convives. On a tout de suite envie d’y plonger sa cuiller pour y découvrir sa saveur onctueuse et chaleureuse qui fait du bien. Il vaut la peine de s’acheter un bon pain frais, une baguette peut-être, pour accompagner ce crémeux délice.

Alors, on est prêt à se lancer?

Ingrédients pour le potage à la citrouille:

Une citrouille d’environ 1.5 kilos

3 patates jaunes de grosseur moyenne

2 oignons finement émincés

2 gousses d’ail écrasées

2 cuillers à table de beurre

1 cuiller a table d’huile d’olive

2 feuilles de laurier

1/2 cuiller a table d’estragon

1/2 cuiller a table de cari

1/2 cuiller a thé de menthe poivrée

1 cuiller a table de sirop de mais

1.5 Litres de bouillon de légumes ou de poulet (la quantité peut-être réduite pour une soupe plus consistante)

Crème sure pour servir

Préparation:

1-Peler votre citrouille peut s’avérer être quelque peu fastidieux. Ma suggestion, est d’enlever les graines, trancher cette dernière en plusieurs morceaux de taille moyenne et l’enfourner avec un peu d’huile dessus pendant une trentaine de minutes. La peau par la suite se détachera très facilement, de la même manière que lorsqu’on étuve des tomates dans l’eau chaude. Mais bon, si vous avez le poignet solide, allez-y directement avec un petit couteau à peler.

2-Peler vos patates, et découpez-les de morceaux de grosseur moyenne. Pas trop petit surtout.

3-Chauffer l’huile d’olive et le beurre dans la casserole, ajouter l’oignon et frire a feu moyen jusqu’à ce que ces derniers soient tendres. Ajouter l’ail, l’estragon et le cari et continuer à cuire pour une autre minute, en évitant de faire brunir l’ail.

5-Déposer les morceaux de citrouille, le bouillon, les feuilles de laurier et, brasser un peu.

6-Ajouter les patates, mettre le couvert, et amener a ébullition. Aux premiers bouillons, verser le sirop de mais, abaisser la température a feu moyen, et laisser bouillir pour encore vingt minutes. La citrouille et les patates après ces vingt minutes, seront tendres si vous avez peler la citrouille directement, sans la mettre au four pour détacher la peau. Si vous l’avez enfourné avant de la peler, dix minutes suffiront a ce qu’elle soit totalement attendrie et prête. Les patates aussi, n’ont pas besoin de plus de dix minutes en général.

7-Enlever les feuilles de laurier, fermer le feu. Assaisonner de sel et de poivre si désiré. Laissez tiédir.

8-Si vous possédez un robot culinaire, sortez-le de l’armoire! Sinon, un broyeur manuel électrique fera l’affaire, c’est simplement un peu plus long. Par contre, le broyeur manuel a l’avantage de ne pas avoir a transférer le liquide de place. Malgré tout, il doit être assez puissant pour pulvériser correctement la citrouille et les patates, et éviter la texture grumeleuse. Si vous avez un robot culinaire, faites-le en deux parties, pour les morceaux de citrouilles et de patates (sauf si votre robot a une très grande capacité) et le liquide. Ne pas mettre uniquement la citrouille dans le robot, mettez du liquide également. Bref, je vous dit tout cela, au cas ou ça serait votre premier potage mais sinon, vous connaissez la chanson. Broyer tout ce qu’il y a, et verser le potage dans un plat profond ou dans votre soupière (c’est si joli..) puis broyer la deuxième partie. Verser avec le reste. Voila, tout y est!

8-Maintenant que tout votre potage est la, goutez-le! C’est le temps de voir si il y a quelque chose à rajouter, selon votre gout. Puis, mélangez le bien, vérifiez qu’il n’y ait plus de grumeaux. Cisailler votre menthe poivrée, sortez votre crème sure et décorer chaque bol d’un peu de feuilles de menthe et d’un tourbillon de crème.

Un bon pain frais, une jolie table, et la chaleur intérieure sera avec vous.

Merci et bon appétit!

Bouchées de tofu d’amour, a la sarriette d’hiver

Image

La sarriette. Si peu connue ici en Amérique du Nord, pourtant, une herbe vedette dans certaines parties du monde. Facile a cultiver chez-soi sur un rebord de fenêtre, très prolifique, c’est le remplacement par excellence du poivre noir. En fait, j’ai découvert la sarriette, lors de mes recherches pour une alternative au poivre. Récemment, je me suis découverte une sérieuse intolérance a cette épice, dont j’appréciais franchement le goût. La sarriette offre l’éclat du poivre, tout en étant naturelle et de saveur plus délicate.

Vous allez constater sur ce blog, qu’il y a très peu d’épices. Voila quelques années, j’ai entrepris de remplacer la plupart des épices commerciales, par un jardin d’herbes. Quelle chance de pouvoir avoir accès a tant de parfums et de possibilités, d’alimenter sa créativité au gré du jour, avec l’éventail d’herbes qu’il est possible de cultiver. Mes recherches sur le sujet ont enrichi ma cuisine, et ouvert mes horizons. J’ai également remplacé les marinades vendues en épicerie, par mes propres assaisonnements liquides, faits maison. D’essais en erreurs, et d’erreurs en succès, j’ai pu recréer les goûts qui jadis ont su me plaire, sans les additifs artificiels des marinades toutes faites. De plus, la fraicheur est garantie puisqu’on prépare nos assaisonnements maisons, uniquement lorsqu’on en a besoin. Moins de pertes, moins de gaspillage. Bien sur, vous retrouvez quelques recettes ou les épices sont essentielles, et vous avez toujours la possibilité de remplacer mes suggestions d’herbes par des épices qui vous sont plus familières.

Dans un article futur, je vous entretiendrai sur la culture des herbes, a la maison. Pour ceux qui veulent s’y lancer, mais qui ont souvent entendu des commentaires négatifs, ne perdez pas votre enthousiasme! Il est facile, beaucoup plus facile que vous ne le pensez, de cultiver ces jolis brins verts, a l’année longue. J’y reviendrai sous peu. D’ici la, revenons a notre sarriette.

J’ai intituler cette recette,  » Tofu d’amour ». Ce plat, est d’ailleurs une entrée. Par contre, avec un accompagnement de féculent tel que du riz ou autre, il peut facilement devenir un plat principal.

Comme je disais, mon tofu est nommé « amour  » pour une raison autre que mon appréciation évidente de cet aliment si versatile, et pourtant encore…si délaissé. Parfois, le simple fait de prononcer le mot « tofu » suffit a provoquer un grincement de dents instantané. Le tofu, qu’on considère souvent morne, sans goût, ennuyeux, offre pourtant d’innombrables possibilités, en dehors du monde végétarien. Les omnivores le consomment désormais, au même titre que le poulet ou les autres viandes blanches. Grande source de protéines, il suffit de prendre le temps de l’apprivoiser.  Alors pourquoi « Tofu d’amour » ?

Mon adorable sarriette. Une herbe connue depuis des décennies comme étant la complice des chambres a coucher, l’étincelle qui fait jaillir le feu au pieu: Aphrodisiaque. Et cela n’est pas un mythe, oh que non! Des études très sérieuses ont été menées sur les vertus agréables de cette herbe. Vous avez un peu de temps? Il y a une multitude de pages internet sur le sujet. Autre fait sur la sarriette; Elle aide la digestion des haricots. Si vous apprécier ces légumineuses mais que votre soirée se termine souvent sur un fond sonore embarrassant? La prochaine fois, ajoutez-y de la sarriette. 

Alors, ma recette serait-elle en quelque sorte romantique? A vous de le découvrir.

Ingrédient principal:

Un bloc de tofu ferme, non assaisonné

Ingrédients pour la marinade du tofu:

1/4 de tasse de jus de lime

1 cuiller a table de tamari

La pointe d’une cuiller de coriandre moulue

Une gousse d’ail pressée, émincée finement

Une pincée de gingembre en poudre

Pour l’enrobage du tofu:

La moitié d’un sac Ziploc, de chapelure de pain non assaisonnée ou de panko

Une poignée de graines de sésame

Une cuiller a thé de sel

La paume d’une main, remplie de sarriette fraiche finement ciselée. J’utilise la sarriette d’hiver car c’est celle que je cultive mais, n’importe laquelle variété fera l’affaire. Si vous n’avez que de la sarriette en poudre, ou séchée, une cuiller a table vous utiliserez.

Huile pour la cuisson:

De l’huile de tournesol, et un soupçon d’huile de sésame (si vous en avez sous la main, sinon, aucun souci)

Étapes:

1- Préparation du tofu. Voila l’étape la plus importante de cette recette. Une chose a se rappeler quand on cuisine du tofu, c’est que son ennemi juré, celui qui vous gâchera la texture a chaque fois, c’est…l’humidité. Il est donc primordial de procéder a cette étape avant de le l’immerger dans la marinade. Enlever le tofu de son emballage et envelopper de papier essuie tout, bien l’enrouler et le presser un peu entre ses mains. Déposer-le ensuite sur une grille, ou dans une passoire, afin que le liquide puisse se drainer correctement. Laisser le reposer dans le papier une bonne trentaine de minute. Enlever le papier ensuite, et si le papier est très humide, recommencer le procédé.

2- Découper le tofu. Commencez par trancher le bloc en deux, de manière horizontale. Puis ensuite en trois afin d’avoir trois rangées égales, sur la longueur. Pour finir, faire des cubes égaux si possible. Ils doivent être assez gros pour être montés sur des tiges en bois. Voici a quoi ça devrait ressembler:

Image

3-Mariner le tofu. Mélangez tous les ingrédients, y déposer délicatement les cubes dans un contenant qui se ferme, et enrober avec une cuiller. Le tofu a cette étape pourrait se briser, il faut donc y aller avec douceur. Laissez mariner pendant 5 heures, minimum. Le mieux (ce que je fais) est de le laisser une nuit entière. Les arômes sont nettement absorbés, donc une saveur plus rehaussée vous attend.

4-Cuire le tofu. Égoutter et éponger tous les cubes. Il faut enlever l’excédent de marinade, puisque le tofu a déjà été imbibé des jus, de l’intérieur. Battre votre jaune d’œuf dans un bol, et enrober y les cubes. Si vous avez déposé la chapelure dans un Ziploc, y insérer les cubes mais pas tous ensemble. Les séparer et les paner en petites quantités. Le bon vieux Wok est de loin l’outil le plus approprié pour faire cuire les cubes de tofu mais dans le cas échéant, un fait-tout profond de bonne épaisseur fera l’affaire. Tout ce qui est poêlon a steak de style T-Fal est fortement déconseillé. Sur la cuisinière, déposé votre Wok, ou si il est électrique, ouvrir a puissance maximum. Il faut que la surface soit très chaude avant d’y déposer l’huile. Passé votre main au dessus et si vous sentez la chaleur considérablement, c’est qu’il est prêt. Versez les deux huiles (tournesol et sésame) et baisser a la température a médium. Déposer le tofu et laisser le frire, sans le tourner, pendant deux bonnes minutes, jusqu’à ce qu’il soit doré. Il faut tout de même vérifier, au bout d’une minute au cas ou ça rôtirait plus vite que désiré. Ensuite, tourner le délicatement a l’aide d’une spatule. Attendre encore environ deux minutes. Par la suite, si il n’est pas encore assez doré, il est assez solide pour être un peu sauté, a quelques reprises pour la finition ( si vous êtes assez adroit ) Il faut se fier a la couleur (la photo de ma recette en haut ) pour savoir quand le tout est assez frit, et ces cubes se doivent d’être bien croustillants !

Versez le tofu frit dans une passoire, afin de bien assécher les cubes et laissez reposer quelques minutes, avant de monter sur des tiges de bois, ou de citronnelle. Lorsqu’ils sont enfilés, a vous de voir pour votre présentation. Je vous suggère de verser quelques goûtes de jus de lime avant de servir, directement sur les cubes. Ce plat est bien sur, une entrée, un amuse gueule. Je le sers avec une trempette de yogourt nature assaisonnée de sarriette et de sel aux herbes (de style Herbamare) pour ne pas que les saveurs se perdent. Quelques légumes frais finement tranchés, sont également une bonne idée et ajoutent de la couleur. Trop d’assaisonnement différents nuisent souvent au résultat final et laissent les gens perplexes. Il vaut mieux avoir un ou deux ingrédients vedettes, afin d’en apprécier pleinement le résultat en bouche. J’espère que vous en serez ravis!

Merci et bonne bouffe!